• Pierre Hallé

Les plongeurs sont des geeks #2

ou "Le plaisir d’avoir son propre matériel"

Credo in apparatu agentibus


Je continue ma reflexion commencée ici. Avoir son propre matériel obtenu dans une boutique spécialisée, puis le modifier par ses propres soins est le plaisir du plongeur. En gardant en tête quelques points:


Ceci n'est pas une brocante, c'est mon materiel journalier démonté pour entretient

Qui peut le plus peut le moins.

On remarque rapidement que sur son gilet se trouvent des poches, des attaches, des anneaux... En ajoutant ses propres accessoires, vous aurez accès à toutes sortes de nouvelles fonctions qui peuvent vous faciliter vos plongées. Certains d’entre nous vont jusqu'à fixer des poches en plus sur leurs combinaisons. En améliorant son équipement général, on maximise ainsi son efficacité, sa performance, vous donnant une meilleure expérience d’utilisation dans l’ensemble. N’oubliez pas qu’en plongée, vous ne pouvez pas facilement remonter à la surface pour récupérer un objet manquant (voir pas possible du tout).



Chaque plongeur a un matos different, selon ses gouts et ses besoins


Commodité et praticité :

Si un incident arrive sous l’eau, nos formations de plongée nous apprennent à régler la plupart des situations sur le moment, et on sait tous qu’on ne devrait pas perdre de temps à essayer de trouver le bon outil dont on a besoin. Avec un matos bien agencé, vous n'aurez pas à vous dépatouiller dans les flexibles et vos poches pour trouver votre octopus. Vous allez savoir où se trouve votre torche sans même quitter du regard le trou où vous avez vu un poulpe se cacher. Le manomètre se trouve là où vous l’avez accroché. Sur le bras du flash se trouve un support pour accrocher un objectif grand angle escamotable de l’appareil photo pour faire un cliché macro. Tout est là. Tout est disponible.





Préparation et autonomie.

C'est sur, ce n'est pas le meme deal...

Car avoir ses accessoires à portée de

main a chaque plongée vous prépare non seulement pour la plupart des routines de vos plongées habituelles (Le parachute est à sa place, le détendeur principal est fixé avant la plongée à ma boucle de poitrine), mais aussi vous parer pour des situations inattendues. Grâce à votre matériel amélioré, vous pourrez effectuer rapidement des interventions pour lesquelles vous auriez autrement eu besoin d'aide. Dégainer rapidement un octopus, sortir instantanément un couteau/levier pour dégager quelque chose de coincé. Les situations ne manquent pas. Les solutions sont juste là.


Économie à long terme.

Si la plongée est à présent l’activité qui définit vos vacances, ou bien dicte votre temps libre à proximité de chez vous, investissez dans un équipement qui peut résister à l’usure du sel, au soleil, au temps qui passe et à ces quelques jours ou vous allez oublier de le rincer, vous pourrez potentiellement économiser à long terme. Opter pour des produits bien fabriqués, fiables et durables signifie que vous ne dépenserez pas plus d’argent pour remplacer des articles bon marché trop rapidement. Vous hésitez sur un équipement en particulier? Un bon exemple a suivre sera votre instructeur. Même si parfois on peut croiser des instructeurs avec un équipement délabré issu d’un autre âge.. Vous croiserez aussi certains qui chouchoutent leur équipement (Moi! Moi! Moi!). Regardez ce qu’ils ont, et demandez-leur depuis combien de temps ils l’utilisent, ce sera un bon moyen de vérifier la longévité et la durabilité de cet équipement. Prenez par exemple mon détendeur, un Aqua Lung Legend Lx: je l’ai acheté fin 2011. Cela fait presque 10 ans donc que je l’utilise au quotidien et qu’il ne m’a jamais fait défaut.


Expression personnelle.

L’individualisation de votre barda est sans doute l’un des aspects les plus importants de votre façon de plonger. Ce que vous transportez et utilisez en dit long sur vous et vos préférences. Et puis soyons franc, c’est peut-être tout de même la partie la plus amusante et ludique. Lâchez un plongeur qui souhaite s'équiper dans un magasin de plongée, c’est comme laisser un enfant dans un magasin de jouets avec un billet de 100.



Un adepte du materiel minimaliste


Mais dois-je pour autant devenir un accro du matos?


Non, du tout. Tout comme il n’y a pas deux personnes exactement identiques, leur équipement respectif varient considérablement. Obtenez et équipez- vous de ce dont vous aurez besoin selon votre style de plongée, de votre destination, de votre raison (pro/loisir?) d’aller dans l’eau, votre style (vive les palmes roses), votre budget, etc.

Bien sûr, votre matos doit être fiable et fonctionnel, mais surtout, personnel. Vous pouvez être un minimaliste dans l'âme et prendre le minimum pour une plus grande sensation de légèreté dans l’eau, ou bien auriez vous l’esprit tranquille en sachant que toutes vos besoins sont couverts. Si votre matos devient une extension de vous plongeur, vous devriez être complètement à l’aise avec.


Ensuite, precision qu’un bon “ingénieur du stuff” (Christophe, celle ci est pour toi) aura la prévoyance d’inclure ce dont il aura personnellement besoin pour son exploration subaquatique, et la retenue de laisser derrière lui ce dont il n’aura pas besoin. J’ai un spool avec 50m de corde, en ai-je réellement besoin pour une plongée dans un lagon par 5m de profondeur. oui? Non?


Enfin, n’oubliez pas que vous devez aussi compléter votre matériel de plongée avec votre sac étanche à laisser sur le bateau. Il sera tout aussi utile.


229 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout