top of page
728x90_ULTRAMARINA_MALTE_edited.jpg
  • Photo du rédacteurPierre Hallé

Les mains sales


C’est amusant, mais lorsqu’on imagine le boulot d’instructeur de plongée évidement ce qui vient a l’esprit c’est l’eau chaude, les poissons, les filles en bikini et les raies manta. 

Et bien … Tout ceci est vrai! Cependant il y a aussi certains autres aspects qui ne sont jamais abordés.

Il y a quelques jours de cela, j’ai donc passé ma matinée au centre de plongée alors que mes collègues étaient en mer. Ce que je faisais? Ouvrir des robinetries de bouteilles, changer des batteries et des joints toriques d’ordinateur de plongée, nettoyer des détendeurs.


Et mine de rien, c’est quelque chose que j’adore.

Je préfère que mes clients respirent dans un détendeur propre et qu’ils ne ne se posent meme pas la question de savoir quand est ce que le dernier service a été effectué.

Parfois, le changement d’une piece n’est pas pour le confort mais parce que cela devient nécéssaire ! Devinez pourquoi la bouteille avait une fuite…

Et surtout, quoi de plus énervant qu’une fuite d’air, même petite, sur un tuyau d’inflateur ou pire encore sur le premier étage juste derrière la tête. Ce petit bruit qui va vous déranger pendant toute la plongée.

Après tout, je jouais au Meccano depuis l’âge de 6 ans. Et ce n’est pas tellement différent.

Moi AVANT

Moi MAINTENANT Pas tellement different, si?

15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page